La grippe : Quels sont les signes et complications ? Comment se transmet le virus Influenzia ? Comment prévenir et soigner la grippe ?

La grippe est une maladie infectieuse qui s’attaque aux voies respiratoires en hiver. Elle est causée par le virus Influenzae et touche 10 % de la population. 
Sa survenue est brutale, provoquant le plus souvent une forte fièvre et des courbatures. Elle n’est pas à confondre avec le syndrome grippal.

Tandis que les jeunes adultes en bonne santé s’en remettent généralement bien, les conséquences peuvent être plus graves pour les personnes à risque comme les personnes âgées et les enfants.

C’est pourquoi les mesures préventives de la grippe sont essentielles.

Aussi, la vaccination contre la grippe est fortement recommandée chaque année. Des mesures d’hygiène permettent également de diminuer sa transmission. Enfin, des alternatives naturelles peuvent être proposées.

Qu’est-ce que la grippe ? Quels sont les signes ou symptômes de la grippe ?

La grippe est une maladie infectieuse qui s’attaque aux voies respiratoire, principalement durant la saison froide, entre décembre et mars. Elle est causée par des virus Influenzae.

La grippe se manifeste le plus souvent comme une infection respiratoire aiguë avec une apparition soudaine de frissons, de douleurs musculaires généralisées, de fatigue, de maux de tête, de maux de gorge, d’éternuements et d’une fièvre qui peut atteindre 40 ºC. On peut, par la suite, voir apparaître une toux sèche, des écoulements nasaux et des douleurs à la poitrine. Les enfants peuvent, en outre, souffrir de nausées, de vomissements ou de diarrhées. Chez les personnes âgées, la grippe peut aussi se manifester sans fièvre.

S’attaquant au système respiratoire, cette infection virale a un impact sur tout l’organisme, au point de clouer les personnes atteintes au lit pendant 3 à 7 jours et ces manifestations peuvent durer jusqu’à deux semaines.

La grippe ne nécessite pas toujours de se rendre chez le médecin. Cependant, il est conseillé d’y aller si les symptômes s’aggravent ou durent plus d’une semaine comme, par exemple une fièvre de plus de 38.5°C durant plus de 72h, d’un essoufflement au repos ou des douleurs à la poitrine. Les personnes à risque de complications devraient observer attentivement l’évolution de la maladie et consulter immédiatement un médecin en cas de problème.

> En savoir plus sur le virus Influenza responsable de la vraie grippe et les autres germes des pathologies respiratoires

Quelle différence entre une vraie grippe et un refroidissement ?

Un « syndrome grippal » ou refroidissement n’est pas toujours une vraie grippe. Ils ne sont pas dus aux virus Influenza mais à d’autres virus. Les symptômes, contrairement à ceux de la grippe, apparaissent la plupart du temps graduellement : rhume, mal de gorge, inflammation des muqueuses des yeux, toux et une faible fièvre. Seules les analyses de laboratoire peuvent permettre de poser un diagnostic avec certitude en identifiant le virus et la souche mais un tel examen en laboratoire est superflu sauf en cas d’évolution sévère.

Pour en savoir plus sur les autres refroidissements, consultez les dossiers suivants :

> Rhume, rhinopharyngite et sinusite

> Pharyngite, laryngite et angine

> Bronchite, pneumonie et toux

La grippe est-elle dangereuse ? Quelles sont les complications de la grippe chez la personne âgée, l’enfant ou la femme enceinte notamment ?

La grippe touche environ de 10 % de la population. 
Tandis que les jeunes adultes en bonne santé s’en remettent généralement bien, les conséquences peuvent être plus graves pour les personnes à risque, à savoir les nourrissons, les personnes âgées de plus de 65 ans, les femmes enceintes et les personnes souffrant de certaines maladies chroniques ou d’un déficit immunitaire.

La grippe peut être aussi à l’origine de complications, provoquées par le virus Influenza ou par une surinfection bactérienne : otite, sinusite, pneumonie ou myocardite (inflammation du muscle cardiaque). D’autres, plus rares mais plus sévères, sont notamment la pleurésie (inflammation de la membrane qui entoure les poumons), la méningite (inflammation des méninges), l’encéphalite, la myocardite (inflammation du muscle cardiaque) et le syndrome de Guillain-Barré (atteinte du système nerveux).

La grippe chez les seniors

Loin d’être une maladie bénigne, les conséquences de la grippe peuvent être dramatiques pour les personnes âgées ou fragilisées. 90 % des décès liés à la grippe concerne les personnes de plus de 65 ans. La vaccination pour les seniors et les plus fragiles reste le meilleur moyen de protection contre ce virus.

La grippe chez l’enfant

En période d’épidémie, un enfant sur trois est touché par la grippe, contre un adulte sur dix. Mais le diagnostic est moins évident. Le traitement passe par le repos, une bonne hydratation et la réduction de la fièvre à base de paracétamol. Attention à ne pas donner d’Aspirine à un enfant ou un adolescent en raison du risque du syndrome de Reye à l’origine d’hépatites et d’encéphalites aigües graves.

La grippe chez la femme enceinte

Les femmes enceintes font partie des personnes vulnérables au virus de la grippe. La grippe peut être à l’origine de fausse couche, d’accouchement prématuré ou de malformations congénitales neurologiques.

Comment se transmet la grippe ? Quelles mesures d’hygiène à adopter pour éviter sa transmission ?

Si la grippe est plus fréquente l’hiver, il semble que ce soit attribuable au confinement à l’intérieur des maisons qui favorise la contagion. L’air est plus sec en hiver et facilite ainsi la contagion, car les muqueuses du nez s’assèchent. En effet, les muqueuses empêchent l’entrée des microbes de façon plus efficace lorsqu’elles sont humides.

Les virus Influenza responsables de la grippe se transmettent facilement d’une personne à l’autre par voie aérienne via les gouttelettes projetées par la toux ou de postillons. Elle peut aussi contaminer une personne saine lors de contact direct (poignée de mains par exemple) ou indirectement par des objets qu’elle a infectés (poignées de porte, robinets, téléphone). Sur les surfaces inertes, le virus reste actif plusieurs heures, il faut donc éviter de toucher les objets du malade.

Une personne infectée peut être contagieuse le jour précédant ses premiers symptômes et peut transmettre le virus durant 7 jours. Les enfants sont parfois contagieux durant plus de 10 jours.

Aussi, pour éviter une propagation de la grippe, il est recommandé de suivre les mesures d’hygiène essentielles (se laver les mains régulièrement, éternuer dans un mouchoir en papier et le jeter immédiatement après) et de rester chez soi dès l’apparition des premiers symptômes.

En prévention, comme en curatif, on peut utiliser aussi utiliser des alternatives plus naturelles. Le thé vert a, par exemple, démontré récemment des propriétés anti-virales également préventives contre la grippe et l’état grippal. Une étude clinique récente réalisée sur 200 personnes a montrée les personnes consommant des polyphénols de thé vert développaient 3 fois moins de symptômes grippaux.

> En savoir plus sur les propriétés et l’efficacité des polyphénols de thé contre la grippe

La vaccination contre la grippe

La vaccination contre la grippe est fortement recommandée pour les plus de 65 ans, les femmes enceintes ou ayant accouché au cours des 4 dernières semaines, les nourrissons et les bébés prématurés dès l’âge de 6 mois pendant les deux premiers hivers qui suivent la naissance, les malades souffrant de maladies chroniques ou de déficience immunitaire et les résidents de centres medico-sociaux. La vaccination est également recommandée au personnel médical et soignant, aux personnes travaillant dans le domaine paramédical et aux collaborateurs des crèches, des centres de jour et des maisons de retraite.

La protection conférée par la vaccination est d’environ 6 mois et le vaccin n’est efficace qu’au bout de 10 à 15 jours. Vous pouvez vous faire vacciner chez votre médecin. Egalement, de plus en plus de pharmacies ont l’autorisation de vacciner. Idéalement, la vaccination devrait être effectuée entre mi-octobre et mi-novembre, afin que le système immunitaire ait le temps de construire ses défenses avant l’arrivée de la grippe. Les virus Influenza se modifiant d’année en année, le vaccin est adapté aux souches en circulation selon les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Pour plus d’information sur les recommandations vaccinales en France et en Suisse, veuillez consulter les sites suivants mis en place pour les autorités correspondantes :

https://www.sevaccinercontrelagrippe.ch/fr-ch/

https://www.grippenet.fr/

Certains médicaments homéopathiques peuvent avoir une indication dans la prévention ou le traitement de l’état grippal mais ne sont pas des vaccins, tandis que d’autres médicaments comme l’Influenzinum 9CH n’ont pas d’indications thérapeutiques.

Comment soigner la grippe ? Les traitements classiques et naturels

La plupart du temps, on soulage les symptômes tels que la fièvre ou les douleurs musculaires avec un médicament à base de paracétamol. Pendant toute la durée des symptômes, il faut rester à la maison, beaucoup boire et se reposer. Pour une personne en bonne santé, la prise d’antiviraux tel que le Tamiflu®, n’est pas nécessaire. En cas de grippe sévère, ils permettent principalement de réduire les complications de la maladie et de raccourcir celle-ci d’un à deux jours. Ils ne sont vendus que sur ordonnance. Les antibiotiques n’agissent que sur les bactéries, or la grippe est due à un virus. Toutefois, lors de surinfection bactérienne, des antibiotiques peuvent être nécessaires.

> Quelles sont les bactéries responsables des surinfections bactériennes des voies respiratoires ?

Les polyphénols de canneberge et de sureau noir présentent, quant-à-elles des propriétés antimicrobiennes intéressantes pour la prévention des surinfections bactériennes des voies respiratoires.

> En savoir plus sur les polyphénols de canneberge et de sureau noir contre les surinfections bactériennes des voies respiratoires

La surveillance de la grippe en France et en Suisse

La grippe est extrêmement surveillée chaque année. Par exemple, c’est «Santé publique France » qui coordonne la surveillance de la grippe en France, notamment grâce à son réseau de médecins libéraux « réseau sentinelle » : www.sentiweb.fr. https://www.grippenet.fr/ complète maintenant ces différents systèmes, en fournissant des données sur la grippe obtenues directement à partir de la population chez des personnes ne consultant pas les services de soins.

En Suisse, c’est le système de surveillance Sentinella, https://www.sentinella.ch/fr/, composés de médecins de premier recours qui s’y sont engagés dans la surveillance de certaines maladies infectieuses, dont la grippe. Les résultats de ces données sont consultables sur le site https://fr.grippenet.ch/.

Prévenir et soigner la grippe

Prévenir et soigner l'ETAT GRIPPAL au naturel

A base de polyphénols de Thé vert, Canneberge et Sureau noir. Complément alimentaire contenant de la vitamine C et du cuivre.


Prévenir et soigner la grippe

TROUVER nos produits ?

En pharmacie ou droguerie en Suisse


ACHETEZ en ligne sur my-parapharmacy

ACHETEZ en ligne sur my-parapharmacy







Prévenir et soigner la grippe

Vous avez une QUESTION?

Particulier, professionnel de santé, point de vente, revendeur, journaliste, bloggueur…

Découvrez les produits elveapharma

Sélection de la devise