Les différents phototypes de la peau : comment préserver son capital solaire ?

La sensibilité des peaux face au soleil est classée au niveau international en six phototypes. C’est la classification de Fitzpatrick qui tient compte à la fois de la quantité et de la nature des mélanines produites par la peau et qui la protègent des rayons U.V.

Aussi, plus la peau est sensible (phototypes de I à IV), plus les systèmes de protection intrinsèques sont faibles, plus il faudra additionner les systèmes de protection externes.

Déterminez votre phototype ci-dessous

Et découvrez ensuite les conseils les plus adaptés à votre type de peau pour qu’elle préserve son capital solaire : limitation de l’exposition solaire, vêtements protecteurs, crème protectrice solaire et supplémentation en antioxydants très ciblés.

Les différents phototypes de peau : la classification de Fitzpatrick

On distingue les différentes catégories suivantes :

  • Les melano-compromis (phototypes I et II) attrapent facilement des coups de soleil. Ces personnes produisent peu de mélanine qui sont généralement des phaeomélanines (mélanines rouges). Ils présentent des tâches de rousseur.
  • Les mélano-compétents (phototypes III et IV) ont la peau claire, sont sensibles aux coups de soleil mais peuvent légèrement bronzer. Ils possèdent les deux types de mélanines.
  • Les mélano-protégés (phototypes V et VI) ont la peau foncée, ils bronzent facilement sans développer de coup de soleil : ils produisent beaucoup d’eumélanines (mélanines noires).
phototypes, classification de Fitzpatrick, melano-compétent, mélano-compromis, mélano-protégés

Classification de Fitzpatrick

Connaître son phototype de peau

Déterminer le phototype de sa peau permet d’en connaître sa sensibilité et de prendre ainsi les mesures nécessaires pour préserver son capital solaire.

Préserver son capital solaire : comment se protéger naturellement du soleil ou des rayons U.V. avec ou sans crème solaire ?

Le sommeil de bébé et de l’enfant

Notre expert, Pharmacienne,

vous donne des conseils :

  • La meilleure protection naturelle consiste à ne pas s’exposer au soleil ni aux rayons U.V. Evitez surtout une exposition entre 12h et 16h. C’est le meilleur conseil à donner pour les phototypes I.
  • Si cela n’est pas possible, optez pour des vêtements amples à maille serrée sombres et secs car cette couleur transmet moins les rayons U.V. et l’humidité laisse passer les rayons du soleil. Sachez qu’il a été défini un indice de protection des tissus ou “Ultraviolet Protection Factor” (UPF) pour les vêtements avec un standard européen. Pour protéger votre tête, choisissez un chapeau à bord large.
  • En cas d’exposition prolongée non protégée par un vêtement, une crème solaire reste obligatoire. On choisira l’indice FPS (facteur de protection solaire) selon le phototype : pour les phototypes I et II : un indice de haute protection de 50, pour les phototypes III : un indice de haute protection de 30 à 50, pour les phototypes IV et V : un indice de protection moyen de 15, 20 et 25, pour les phototypes VI : un indice de protection faible 6 et 10. L’indice FPS prend en compte les U.V.B. Ils sont les plus « méchants » à court terme, mais les U.V.A sont aussi redoutables. La réglementation impose que les crèmes protègent contre les deux types d’U.V. avec un rapport de 1 à 3 : une crème qui affiche un indice de 30 devra garantir une protection contre les UVA d’indice 10.
  • En complément, la supplémentation par voie orale en certains nutriments permet aux mélanines de se régénérer pour lutter contre les stress oxydatif. Il s’agit essentiellement des vitamines C et E, du sélénium et du béta-carotène naturel. Des substances végétales comme le thé vert possèdent aussi un fort pouvoir antioxydant et anti-inflammatoire intéressant pour réduire les allergies solaires, les rosacées et les taches brunes.

> Les polyphénols de thé vert : propriétés anti-oxydantes et uniformisation du teint

> En savoir plus sur les nutriments naturels comme le béta-carotène pour préserver son capital solaire

Comment expliquer les différences de pigmentation de la peau ?

La couleur de la peau est le résultat de plusieurs composantes :

  • la quantité de mélanines : plus l’individu en produit, plus la peau est foncée ;
  • la nature des mélanines : les eumélanines ou mélanines noires procurent une peau foncée, les phaeomélanines ou mélanines rouges ou jaunes sont très présentes chez les peaux claires qui ont tendance à rougir ;
  • l’hémoglobine : si elle est en état réduit, la peau sera plutôt bleue ; en état oxydée, elle sera rouge.
  • la présence de béta-carotène au niveau de l’épiderme donne une couleur ocre à la peau : la béta-carotène est le seul caroténoïde présent naturellement dans la peau. Il présente des propriétés anti-oxydantes importantes luttant contre le vieillissement cutané. C’est un pigment naturel qui procure un teint halé sans même s’exposer au soleil. Il agit comme un autobronzant !

Aussi, non seulement la pigmentation de la peau varie d’un individu à l’autre mais aussi d’une saison à l’autre.

> Définition des mélanines noires ou rouges (eumélanines ou phaeomélanines)

Les différents phototypes de la peau

Complément solaire formule 2 en 1

Propriétés antobronzantes et dermatalogiques : rosacée, lucite et lentigo


Les différents phototypes de la peau

TROUVER nos produits ?

En pharmacie ou droguerie en Suisse



Les polyphénols de THE VERT | Photoprotection

Déterminer votre PHOTOTYPE

 Pour connaître ainsi la sensibilité de votre peau au soleil et prendre les mesures nécéssaires


Découvrez les produits elveapharma

Sélection de la devise